Sénèque l’amour présente des analogies avec l’amitié

Lettre 9 coeur du propos Version 2020 avec distinction de Chrysippe


Lettre 9 le début en texte de la version 2020.

Intégralité de cette Lettre 9 version 2020 en vidéo :





Texte :

LETTRE IX

Assurément, l’amour présente des analogies avec l’amitié, peut se définir comme une amitié exacerbée. Eh bien ! Devient-on amoureux pour de l’argent, par ambition, par vanité ? L’amour enflamme les coeurs, insoucieux de tout le reste, embrase les âmes pour la beauté physique, sans autre espoir que la réciprocité. Et un principe plus noble produirait une affection honteuse ? « Il ne s’agit pas, dis-tu, de savoir si l’amitié est à rechercher pour elle-même ou pour un autre motif » Bien au contraire, c’est le point essentiel à éclaircir. Si c’est pour elle-même, le sage peut la rechercher, tout en se suffisant à lui-même.

« Et de quelle manière s’en approche-t-il ? » Comme de la plus belle des vertus, sans songer à l’espoir d’un gain ou redouter les vicissitudes de la fortune. On dégrade cette majestueuse amitié quand on la vise pour des profits.
Cette maxime, le sage se suffit, est souvent mal interprétée, cher Lucien : on écarte le sage de tout, on l’emprisonne dans son personnage.
Or il faut bien pénétrer le sens et la portée de cet aphorisme. Le sage se suffit pour vivre heureux, mais non quant à la vie elle-même.
Pour vivre, de nombreuses choses sont nécessaires mais pour vivre heureux il suffit d’un esprit sain, élevé et supérieur à la Fortune.
Je veux t’ajouter une distinction de Chrysippe : « Le sage, dit-il, ne manque de rien, et pourtant beaucoup de choses lui sont nécessaires ; quant à l’insensé, il n’éprouve le besoin de rien, ne sachant rien employer, et tout finalement lui manque. » Le sage a besoin de mains, d’yeux, de mille choses indispensables au quotidien, mais rien ne lui manque ; autrement il serait esclave de la nécessité or il n’y a pas de nécessité pour le sage. En conséquence, bien qu’il se suffise, le sage a besoin d’amis. Il les souhaite les plus nombreux possible, mais non pour vivre heureux : il sera heureux même sans amis. Le souverain bonheur ne se cherche pas à l’extérieur, il se cultive en nous, on trouve en soi tous ses éléments. On tombe à la merci de la Fortune, dès qu’on cherche au dehors une partie de soi.

« Quelle sera l’existence du sage sans amis, abandonné, plongé dans les cachots, ou seul dans un pays étranger, ou retenu sur les mers par une longue traversée, ou jeté sur une plage déserte ? » Il sera comme Jupiter à la dissolution du monde, quand se confondent en un seul chaos les dieux et la nature, il se recueillera, absorbé dans ses méditations. Ainsi en quelque sorte agit le sage : il se replie en lui-même, il se tient compagnie.
Tant qu’il lui est permis de régler le cours de sa vie à sa guise, il se suffit, et néanmoins prend femme ; il se suffit, et devient père, élève ses enfants, pourtant il ne vivrait pas, s’il devait vivre seul. Ce qui le porte à l’amitié, ce n’est nullement l’intérêt mais un instinct naturel : nous avons des penchants innés, l’amitié en est un. La solitude nous est odieuse, et le besoin de société nous lie à nos semblables ; l’amitié possède en elle un attrait qui nous fait rechercher des amis.

La suite de Lettre 9 version 2020.




Votre commentaire ou réflexion


Sénèque
page 1
 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Forum 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Biographie 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Lettres à Lucilius  
le regard de seneque selon tableau Rubens
Théâtre 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Autres Oeuvres  
le regard de seneque selon tableau Rubens
citations essentielles 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Les livres 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Héritiers de Seneque  
le regard de seneque selon tableau Rubens
Plan du site 
le regard de seneque selon tableau Rubens
Contact